La kinésithérapie : que faut-il savoir sur cette discipline paramédicale?

Pour soigner leurs patients, les professionnels de la santé procèdent par diverses méthodes. Parmi elles, on retrouve la kinésithérapie qui permet au corps de retrouver son organisation parfaite et sa vivacité à faire des mouvements. Qui peut pratiquer la kinésithérapie, et quelles sont ses contre-indications ? Les réponses ici. 

La kinésithérapie : qu’est-ce que c’est réellement ?

La kinésithérapie est une technique paramédicale pour accomplir des actes à l’aide des mains ou d’instruments dans le but d’assurer au corps son bon fonctionnement, de renforcer les muscles. Le patient est donc appelé à pratiquer des mouvements actifs (gymnase, musculation) ou passifs (massages, électrostimulation). Vous pouvez visiter ce site ici même pour en savoir davantage sur les activités pratiquées au cours d’une séance de kinésithérapie. 

La kinésithérapie comprend dans une certaine mesure la physiothérapie qui est une technique qui utilise l’électrothérapie, la thermothérapie, toujours dans le but de corriger certaines incapacités physiques. 

Les indications et contre-indications de cette thérapie

La Kinésithérapie intervient en cas de pathologies rhumatismales, de raideurs articulaires, de douleurs. On y fait aussi recours pour procéder à la décongestion de la cage thoracique des personnes présentant des troubles respiratoires. On parle dans ce cas de kinésithérapie respiratoire. De plus, la kinésithérapie est indiquée aux patients qui doivent suivre des séances de rééducation orthopédique ou neurologique. 

Cependant, elle est contre-indiquée aux personnes ayant subi des fractures, ou qui souffrent d’un cancer. Ceci parce que certains massages pourraient permettre la dispersion de cellules cancérigènes dans l’organisme. 

L’exercice de la kinésithérapie 

Elle est pratiquée par les kinésithérapeutes. Ceux-ci sont formés dans le domaine paramédical. Leurs rôles, c’est d’alléger les douleurs des patients, de renforcer les muscles du corps et de restructurer les articulations. 

Les kinésithérapeutes sont également compétents pour traiter la paralysie, les troubles neurologique et orthopédique. Ils travaillent dans les hôpitaux, les cabinets privés, les centres de cure thermale et d’amincissement, les spas et les centres de sport. 

Par ailleurs, la première séance de kinésithérapie se tient sur prescription de médecin. Ici, le patient est tenu de répondre aux diverses questions qui lui seront posées. Puisqu’il s’agit d’une anamnèse, il doit être franc et clair.