Virtuoses du cœur 9ème édition du Concours National de Piano

Demi-finale : Samedi 29 février 2020 de 14h à 17h30 Finale et remise des prix : Dimanche 1er mars 2020 14h à 17h30 1er prix du jury : Pierre-Marie GASNIER 2ème prix du jury, décerné par la Ville de Clichy : Kim BERNARD 3ème prix du jury : Chi-Teng Darren SHENG 4ème prix du jury : Miré […]

Demi-finale : Samedi 29 février 2020 de 14h à 17h30

Finale et remise des prix : Dimanche 1er mars 2020 14h à 17h30

1er prix du jury : Pierre-Marie GASNIER

2ème prix du jury, décerné par la Ville de Clichy : Kim BERNARD

3ème prix du jury : Chi-Teng Darren SHENG

4ème prix du jury : Miré JEONG

Prix du public : Miré JEONG et Pierre-Marie GASNIER

Depuis 2011, l’association caritative Coline en Ré organise chaque année le concours « Les Virtuoses du Cœur », un Concours National de Piano dont les recettes permettent de financer des projets au service d’enfants en danger à travers le monde (nutrition, santé, éducation, écologie). 
Pour cette 9ème édition ouverte à tous, découvrez les étoiles montantes de la nouvelle génération de pianistes entourée d’un jury constitué des plus grands noms du piano les 29 février et 1er mars !
Le Concours bénéficie de la présence exceptionnelle et généreuse de Claire Désert, concertiste renommée, professeure au Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) et marraine des Virtuoses du Cœur. 

Auditorium du Conservatoire Léo Delibes
59 rue Martre 92110 Clichy-la-Garenne (métro : Mairie de Clichy) 
Réservations : 07 61 24 51 48 | billetterie sur place

Lise de la Salle

Il y a presque 15 ans, l’association Coline en Ré naissait d’un magnifique concert …

Il y a presque 15 ans, l’association Coline en Ré naissait d’un magnifique concert donné par une jeune fille déjà maître de son instrument. Je me souviens d’un Méphisto qui arrachait les larmes de mes voisines dans cette salle confidentielle, au sous-sol d’un Lycée rue d’Assas. Depuis, Lise est devenue une très grande interprète demandée dans le monde entier. Une salle pleine de nos amis, 250 personnes ont applaudi Lise et aussi la naissance d’une aventure musicale et caritative unique. Plus de 100 concerts instrumentaux, l’opéra bientôt, et le concours de piano des Virtuoses du Cœur. Bientôt sans doute un concours réservé aux cordes. Et pourquoi tout cela ? Pour venir en aide à des enfants qui du fait de leur lieu de naissance et de la pauvreté, sont menacés dans leur santé, leur protection et n’ont pas accès à l’éducation. Des centaines, peut-être des milliers d’entre eux, qui sont des millions, ont bénéficié grâce à la musique d’une vie meilleure.

Comment ne pas continuer ?

JF Galliot

 

Merci à tous ces artistes qui ont donné leur talent pour les enfants.

June Anderson, Benjamin Bernheim, Cassandre Berthon, Fabrice Bihan, David Bismuth, Laurent Cabasso, Laurent Campellone, Marco Caria, Philippe Cassard, Nicolas Cavallier, François Chaplin, Marina Chiche, Cinq de Cœur, Le Chœur des Métaboles, Patrizia Cioffi, Hélène Couvert, Paul Cremazi, Patrick Davin, Lise de la Salle, Stéphanie Marie Degan, Claire Désert, Natalie Dessay, Shani Diluka, Jérôme Ducros, Laure-Favre Kahn, Jean Ferrandis, Franck Ferrari, Julie Fuchs, Sayaka Funakoshi, Ophélie Gaillard, Anne Gastinel, Julianna di Giacomo, Anne Catherine Gillet, Massimo Giordano, Frédéric Goncalves, Olivier Grand, Edita Gruberova, Nika Guliashvili, Sébastien Guèze, François Frédéric Guy, Delphine Haidan, Christian Helmer, Garry Hoffman, Yusuko Horigome, Tamayo Ikeda, Marie-Joseph Jude, Juliette, Sophie Koch, Florian Laconi, London Philarmonic orchestra, Jean-Marc Luisada, La Maîtrise des Hauts de Seine, Annick Massis, Karita Mattila, Patrick Messina, Inva Mula, Silverio de la O, Jan Orawiec, L’Orchestre de Nice, L’Orchestre de l’Opéra de Montpellier, L’Orchestre Symphonique de Mulhouse
L’Orchestre de l’Opéra de Rouen, Auriane Orinel, Emmanuel Plasson, Michel Plasson, Stefan Pop, Quatuor Elysée, Quatuor Psophos, Quatuor Renoir, Nemanja Radulovic, Elena Rozanova, Caroline Sageman, Jean-Gabriel Saint Martin, Virginie Seghers, Clément Sibony, Wojtech Smilek, Michaël Spyres, Anna Steiger, Tanguisimo, Vadim Tchijik, Ludovic Tézier, Cédric Tiberghien, Jean Luc Tingaud, Mathieu Vermeulen, Ferenc Vizi, Les Yeux Noirs,
Andriy Yurkevych, Patrick Zygmanowski, …

Le pouvoir de l’engagement

Le pouvoir de l’engagement,
Goethe (1749-1832).

« Tant que nous ne nous engageons pas, le doute règne, la possibilité de se rétracter demeure et l’inefficacité prévaut toujours.
En ce qui concerne tous les actes d’initiatives et de créativité, il est une vérité élémentaire dont l’ignorance a des incidences innombrables et fait avorter des projets splendides.

Dès le moment où on s’engage pleinement, la providence se met également en marche.
Pour nous aider, se mettent en œuvre toutes sortes de choses qui sinon n’auraient jamais eu lieu. Tout un enchaînement d’évènements, de situations et de décisions crée en notre faveur toutes sortes d’incidents imprévus, des rencontres et des aides matérielles que nous n’aurions jamais rêvé de rencontrer sur notre chemin.
Tout ce que tu peux faire ou rêver de faire, tu peux l’entreprendre. L’audace renferme en soi génie, pouvoir et magie.
Débute maintenant. » Goethe (1749-1832)

ONU – 1959. Les droits de l’enfant.

Photo de séance

New-York, 20 novembre 1959. Les droits de l’enfant.

New-York, 20 novembre 1959.
Résolution 1386-XIV A.
Le 20 novembre 1959, l’Assemblée Générale des Nations Unies, dans une déclaration solennelle, adopte le texte consacré aux droits de l’enfant.
Il ressort de ce texte que chaque enfant a droit à la santé, à la protection et à l’éducation. Bien que tous les pays du monde, à de rares exceptions**, aient signé et ratifié ce texte, des centaines de millions d’enfants ne bénéficient pas encore de ces droits. Il est donc de la responsabilité morale de chacun de s’efforcer, même par de petits gestes*, d’aider ces enfants en danger.
*« Quand on jette une pierre dans la mer, c’est tout l’océan qui s’en trouve changé » Père Pierre Ceyrac
**Soudan et Somalie non signé. USA signé, non ratifié.

En Tuk-Tuk sur le chemin de l’école

Du Refuge de Kol, Cambodge, à l’école, elle est longue la route pour les petites jambes …

des plus jeunes des cent vingt enfants en âge d’être des élèves. Les plus grands y vont en vélo, par tous les temps, y compris les fortes pluies.

Et les plus jeunes? Pas question de manquer l’école ! Les professeurs de Kol s’occuperont au retour de compléter l’enseignement, anglais, informatique, etc. pour assurer le rattrapage.   Alors Tuk-Tuk !! Le minibus scolaire pour les plus jeunes. Il a été financé par des donateurs, une moto révisée et l’arrière tout neuf !

D’origine thaïlandaise, ce moyen de transport est en train de conquérir le monde entier. Sa vocation première : taxi. Même à Paris ! Il est composé d’un scooter ou d’une moto, « attelé » à une carriole couverte, équipée d’un toit. Trois roues en tout et pour tout.

En dehors des heures de classe, pas de récré pour le tuk-tuk du Refuge de Kol. Son autre vocation : transporter les lourds sacs de riz destinés à l’alimentation des enfants et tout l’approvisionnement nécessaire au Refuge.

L’accès à l’eau potable

1,8 milliard de personnes n’utilisent que de l’eau souillée*.

L’eau contaminée crée un terrain propice à la diarrhée, au choléra, à la dysenterie, à la typhoïde …

Si l’on n’investit pas dans l’assainissement, les coûts vont flamber et la santé sera un énorme problème. Des efforts exceptionnels doivent donc être faits d’urgence.

L’eau contaminée crée un terrain propice à la diarrhée, au choléra, à la dysenterie, à la typhoïde …

L’objectif du millénaire vise à réduire de moitié le nombre des populations n’ayant pas accès à l’eau améliorée et d’installations sanitaires de base. Ainsi, en Afrique subsaharienne, 60% est le taux d’accès à l’eau potable.

Pour mémoire : Le 28 juillet 2010 l’Assemblée Générale de l’ONU reconnaissait comme un droit de l’homme l’accès à l’eau potable.

« …Ce n’est pas le manque d’eau qui tue, c’est l’eau sale. C’est le fait qu’on n’ait pas organisé l’entretien des puits et l’assainissement autour des communautés locales… Le combat suivant se situe au sein des objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Replacer le droit à l’accès à l’eau et à l’assainissement en tête des objectifs ». (Chantal Jouanno-Ex secrétaire d’Etat à l’écologie).

*Statistiques des Nations Unies

(Sources Le Figaro-Le Monde)