Lise de la Salle, Bach Unlimited, le 20 octobre 2017

Pour son nouvel opus, Lise de la Salle choisit de mettre en lumière l’intemporalité de la musique de Bach. Trois siècles de musique sont réunis dans ce disque intitulé Bach unlimited.

Le fil conducteur de ce programme est l’empreinte laissée par le maître de Leipzig sur ses successeurs, Franz Liszt, Ferruccio Busoni, Francis Poulenc et Albert Roussel. Des interludes du jeune compositeur contemporain Thomas Enhco ponctuent ce grand voyage à travers le temps.

Bach a toujours accompagné Lise de la Salle qui propose ici une construction d’œuvres qui symbolisent parfaitement l’impact du compositeur à travers le temps :

– Cent ans après lui, l’hommage de Liszt est affiché avec la Fantaisie et fugue sur B-A-C-H, lettres-notes si bémol, la, do, si.

– Au 19e siècle, il en est de même avec la transcription de la Chaconne BWV 1004 par Ferrucio Busoni.

– Puis au 20e siècle, les propositions sont nombreuses et viennent de compositeurs d’origines géographiques très variées. Lise de la Salle a choisi Francis Poulenc et Albert Roussel, compositeurs français emblématiques de l’influence de Bach, dans l’écriture et dans la forme. Elle y voit un véritable hommage au compositeur allemand, dans la clarté musicale et dans la polyphonie.

Pour respirer entre ces différentes pièces, l’artiste a passé commande à son ami Thomas Enhco qui utilise des thèmes présents dans le disque – ceux de la Chaconne et du deuxième mouvement du Concerto italien. Pour la troisième pièce, le jeune compositeur a choisi les harmonies du thème des Variations Goldberg. Enfin, un quatre mains sur B-A-C-H rassemble les deux artistes, développant ainsi un univers musical totalement différent de celui du Cantor de Leipzig, plus proche d’une chanson pop anglaise, un groove en quelque sorte.

Pour Lise de la Salle, la musique de Bach peut s’adapter à toutes époques, humeurs, à chacun de nous ; elle se vit, se savoure, se ressent !