Un bâtiment scolaire à Koumogo (Tchad)

Notre financement : 16 000 euros

Ce bâtiment sera le 4ème et dernier bâtiment d’une école primaire de 7 classes.
Trois bâtiments ont déjà été construits depuis 2009 pour cette école communautaire fondée en 2006 par les familles avec le soutien d’une ONG, l’Appel, familière de la région depuis de très nombreuses années.
Il hébergera la classe de Pré-CP (ou jardin d’enfants) de 50 élèves de 4 et 5 ans. Il comprend 2 salles dont une pour la classe et une pour les activités d’éveil.
D’une surface totale de 116 m2 il est construit en briques cuites fabriquées par les familles elles-mêmes.

Lieu de réalisation du programme

Koumogoest un village de brousse, dans le sud du Tchad. Il appartient à un ensemble de villages d’une population totale de 80 000 habitants dans une zone à l’écart des troubles. Koumogo est situé à 60 Km de Sarh et à 600 Km de Ndjamena.

Description du projet

La construction de bâtiments scolaires en briques cuites permet aux élèves de suivre des cours toute l’année à l’abri des intempéries destructrices de la saison pluvieuse. Auparavant, les classes se tenaient dans des paillotes qui étaient détruites par les pluies diluviennes de juin à octobre et n’offraient aucune protectionà la chaleur écrasante de la saison sèche (températures atteignant 50°C).A l’heure actuelle la classe de pré-CP ne dispose pas encore d’un bâtiment scolaire (un local plus éloigné n’appartenant pas à l’école est utilisé temporairement).
Pourtant cette première étape de l’apprentissage est très importante pour les plus jeunes de 4 à 5 ans car c’est le moment crucial de l’acquisition du français qui est la langue utilisée dans les écoles, alors que ce n’est pas leur langue maternelle.
Les enfants allant à l’école publique ne commencent l’école qu’à partir de 6 ans et prennent vite un retard faute d’avoir des connaissances du français alors que les cours ont lieu en français.

Bénéfice attendu

Le plus important bénéfice attendu est l’amélioration des conditions d’apprentissage des enfants grâce à un environnement sécurisé et pérenne. Le bâtiment en briques et très bien aéré permet aux enfants d’être à l’abri de la pluie ou de la forte chaleur, selon les saisons. Grâce aux constructions antérieures l’école bénéficie aussi de latrines et d’un puits permettant une meilleure hygiène pour tous. Les maîtres apprécient eux aussi l’amélioration de leurs conditions de travail : ils sont plus motivés et stables et l’absentéisme minimal.
Les inscriptions continuent d’augmenter car les familles adhèrent totalement au projet ayant constaté le taux plus élevé de réussite de leurs enfants par rapport à ce qui se passe dans l’école publique locale, elle-même très surchargée avec plus de 100 élèves par classe et de surcroît une durée d’années scolaire aléatoire. A l’examen d’entrée en 6ème en fin de l’année scolaire 2013-2014, les 16 garçons et 16 filles présentés ont tous réussi, comme en 2012-2013. De plus, un fois intégrés à l’école publique en 6ème, les élèves issus de l’école communautaires sont la tête de classe.
Les filles y sont inscrites presqu’à égalité avec les garçons ce qui répond à un des objectifs auxquels nous sommes attachés (OMD).
Inutile de dire que l’investissement en éducation est le meilleur qui soit pour ces enfants, pour leur avenir et donc pour l’avenir de leur pays.

Les familles acceptent de payer des frais de scolarité leur demandant un effort considérable. Effort indispensable qui permet actuellement à l’école de d’autofinancer son fonctionnement y comprisla rémunération des maîtres. Les frais de scolarité par enfants sont de 7 000 Francs CFA (11 euros) pour l’année et les rémunérations des maîtres de 25 000 Francs CFA par mois (38.2 euros).

Effectif pour l’année scolaire 2014-15 Total: 327 élèves, 173 garçons, 154 filles
En Pré-CP, 21 garçons, 26 filles
En CP1, 19 garçons et 25 filles
En CP2, 25 garçons et 28 filles,
En CE1, 24 garçons, et 28 filles
En CE2, 28 garçons et 21 filles,
En CM1, 33 garçons et 10 filles,
En CM2, 23 garçons et 16 filles

Durée de réalisation du programme

Date de démarrage souhaité : début avril 2015 après réception des fonds.
Date de fin : environ 4 mois plus tard s’il n’y a pas d’imprévus, soit fin juillet 2015.

Coût du programme

 

Budget total du projet 20 990 €
Frais financiers 2 519 €
Coût global du projet 23 509 €
Apport local:
Achat du terrain 1 067 €
Achat du terrain 1 602 €
Total 2 669 €
Apport de l’APPEL:
Frais de mission – déplacement 3 500 €
Frais financiers estimés à 12% du budget total 2 519 €
Total 6 019 €
Apport Coline en Ré
Matériaux (ciment*, gravier, tôles, etc.) 12 054 €
Main d’œuvre (maçon, ouvriers, charpentier, gardien) 2 508 €
Frais transport des matériaux 553 €
Suivi local, déplacements 259 €
Equipement de la classe 2 116 €
Total 17 490 €
* le ciment très couteux vient du Cameroun

 

Retour à la liste des actions